Les Villes intelligentes : Vivre dans des espaces intelligents

0 180

Alors que les réseaux de communication se développent et que l’environnement bâti devient intelligent, comment les villes intelligentes proposeront-elles de nouvelles façons de vivre et de travailler ?

Bien que la ville intelligente se soit développée pendant des décennies, ce n’est que récemment qu’elle a commencé à s’imposer. La connectivité omniprésente, où chaque objet de l’environnement bâti est intelligent et – plus important encore – peut « se parler », est sur le point de connaître une expansion massive. Les technologies jumelles de la 5G et de l’Internet des objets (IoT) permettront de créer des villes qui sont des environnements vivants dans lesquels nous pouvons tous nous déplacer, où chaque aspect de la vie urbaine est influencé par la connectivité de données à haut débit.

Dominique Bonte, vice-président des marchés finaux et des secteurs verticaux chez ABI Research, explique : « Dans le contexte de la ville intelligente, la 5G offrira une plus grande capacité. On l’oublie souvent, les vitesses de transmission de données plus rapides étant au centre des discussions sur la 5G. Plus de capacité est vital pour réaliser la promesse de la ville intelligente.

« Comme les villes sont des conglomérats denses de personnes et d’objets, la connectivité nécessaire doit être transparente et intuitive. La structure cellulaire dont nous disposons actuellement pour les connexions des smartphones devra faire un bond en avant en termes de densité. Les réseaux 5G à grande échelle apparaîtront d’abord dans les villes, car ces espaces offrent un environnement bâti contrôlé qui peut comporter un grand nombre d’appareils connectés entre eux ».
Pour les utilisateurs d’une ville intelligente, les services de base tels que le transport reposent sur la collecte et l’analyse de vastes quantités de données. La ville intelligente est une ville de données. Lorsque l’environnement dans lequel les gens se déplacent est intelligent, les services et les applications – fournis par les appareils mobiles – font un grand pas en avant en termes de fonctionnalité. Libérées des entraves de la faible bande passante, les villes intelligentes adoptent la faible latence que les réseaux 5G offriront.

Développer l’intelligence

La valeur que les villes intelligentes peuvent apporter à leurs municipalités et à leurs citoyens se traduit par un rendement élevé des investissements réalisés dans la numérisation de leurs infrastructures.
En novembre 2019, ESI Thought Lab a dévoilé les résultats de son initiative de recherche sur les villes intelligentes de 2019, intitulée Building a Hyperconnected City (Construire une ville hyperconnectée). Selon l’étude, 38 % des villes qui déploient des solutions de mobilité intelligente ont augmenté la satisfaction de leurs clients, tandis que 32 % améliorent la productivité et les délais de livraison des entreprises. En ce qui concerne les villes qui ont mis en œuvre des initiatives environnementales et énergétiques intelligentes, 45 % ont déclaré qu’elles amélioraient la santé des citoyens, tandis que 44 % ont déclaré qu’elles réduisaient la pollution et 43 % qu’elles stabilisaient les prix de l’énergie.

« Devenir une ville intelligente ne suffit plus, surtout si les responsables publics s’attendent à ce que les citoyens restent à bord », conclut le rapport. « Pour tirer pleinement parti de la valeur économique, sociale, environnementale et commerciale de la technologie, les villes doivent se transformer en centres urbains hyperconnectés », conclut le rapport.

Teodora Kaneva, responsable du programme SmarterUK à TechUK, raconte : « Nous considérons la technologie comme un élément constitutif d’une ville intelligente, mais aussi comme un élément central pour atteindre les objectifs de zéro carbone. Les technologies de la quatrième révolution industrielle, en particulier la 5G, l’IdO et l’IA, fourniront des outils essentiels pour accroître l’efficacité de l’économie et préparer la société à un monde post-combustibles fossiles.

« La technologie numérique peut réduire les émissions mondiales d’au moins 15 % et jusqu’à 24 % des émissions du Royaume-Uni d’ici 2030. On peut comparer cela à la propre empreinte du secteur au Royaume-Uni, qui est de 2,3 % et qui devrait diminuer de 1,97 % d’ici 2030. Cela représenterait un bénéfice économique annuel supplémentaire de 122 milliards de livres sterling pour le Royaume-Uni, dont 58,5 milliards de livres sterling de recettes supplémentaires provenant des TIC et des parties prenantes et 63,5 milliards de livres sterling de possibilités de réduction des coûts. Le secteur est également le plus grand acheteur d’énergie renouvelable au monde – plus efficacement par le biais des accords d’achat d’électricité (PPA) – ce qui en fait un important client d’ancrage pour les énergies renouvelables ».

Les villes intelligentes offriront également de nombreuses opportunités aux entreprises. Le cabinet de conseil en gestion McKinsey, dans son rapport, explique : « Pour les entreprises, les villes intelligentes représentent des opportunités commerciales majeures, étant donné que certains des marchés urbains du monde sont plus grands que des nations entières. Pour s’associer aux villes et y opérer efficacement, les entreprises devront adopter l’état d’esprit de servir les gens, et non pas seulement un marché. Elles peuvent trouver de nouveaux modèles commerciaux en recherchant des moyens spécifiques d’aider les villes à offrir une meilleure qualité de vie. Même les entreprises qui ne sont pas des fournisseurs de villes intelligentes peuvent être affectées par la façon dont les écosystèmes urbains évoluent, et elles peuvent avoir besoin de modifier leur façon de faire des affaires en conséquence ».

Connectivité ambiante

L’une des valeurs fondamentales de la ville intelligente est sa capacité à fournir des informations en temps réel. Lorsque des objets situés dans une ville sont équipés de capteurs, les vastes quantités de données que ces dispositifs peuvent recueillir sont analysées pour fournir des services et des informations.
Un bon exemple est l' »avenue électrique » développée par Siemens en collaboration avec le conseil municipal de Westminster, où les lampadaires existants ont été transformés en stations de recharge pour véhicules électriques (VE). Cette initiative illustre le changement d’attitude de la capitale britannique à l’égard des VE. Les données montrent que la grande majorité des automobilistes du centre de Londres (80 %) estiment qu’il est « très important » d’améliorer la qualité de l’air, et une proportion encore plus élevée, 83 %, se préoccupent davantage de leur empreinte carbone aujourd’hui qu’en 2015. Il ne s’agit pas seulement de sentiments chaleureux sans action non plus, puisque Westminster a connu une croissance de 40 % des VE chargés dans l’arrondissement au cours de l’année 2019.

« Dans une ville qui souffre d’une des pires pollutions atmosphériques du pays, nous devons soutenir le passage aux technologies vertes autant que possible. Electric Avenue, W9′ nous donne un aperçu de l’avenir des rues de Westminster, où nous espérons fournir les infrastructures nécessaires à nos résidents pour passer à des transports plus propres et plus écologiques », a déclaré Andrew Smith, membre du cabinet du conseil municipal de Westminster pour l’environnement et les autoroutes, lors du lancement de l’initiative.

Le conseil municipal de Hull, quant à lui, va encore plus loin en créant un CityOS. Grâce à la plateforme Cisco Kinetic for Cities, la ville est désormais en mesure de collecter et d’agréger les données provenant d’une série de capteurs pour gérer et fournir une gamme de services.

Le chef adjoint du conseil municipal de Hull, Daren Hale, a déclaré : « Développer Hull comme une ville intelligente nous donnera l’occasion de travailler avec des partenaires des secteurs public et privé pour apporter de réels avantages aux communautés, aux entreprises et aux visiteurs de Hull. Le projet comprendra des solutions technologiques innovantes pour améliorer le partage des données et la prise de décision, ce qui nous aidera à fournir des services plus efficaces, allant de la gestion du trafic à la santé et à l’aide sociale ».

Espaces intelligents

Les approches adoptées pour créer une ville intelligente seront multiples. Ian West, directeur de TMT chez KPMG UK, explique : « Les industries clés doivent vraiment penser d’une manière très différente lorsqu’il s’agit de réseaux, car les bénéfices potentiels associés peuvent très certainement s’étendre au-delà des seuls opérateurs de réseaux mobiles (MNO) – en disant que les MNO devraient commercialiser des cas d’utilisation hypothétiques en des cas commerciaux convaincants pour leurs clients du secteur des soins de santé, des assurances ou de la gestion des installations. De nouvelles sources de revenus peuvent certainement être créées en lançant des partenariats interentreprises avec ces secteurs adjacents.
« En ce qui concerne les défis associés à ces technologies, ils varient à l’échelle mondiale. Au Royaume-Uni, l’une des principales préoccupations du secteur B2C est le fait que les opérateurs n’ont pas encore vraiment compris combien le consommateur sera prêt à payer pour une bande passante 5G supérieure, une capacité et un temps de latence plus faibles pour des avantages dans des domaines tels que les jeux. Et il sera difficile de le savoir car, pour votre fonctionnalité quotidienne, la 4G continuera à bien servir les consommateurs ».

Le défi que doivent relever les opérateurs de réseau, les responsables municipaux et la myriade de développeurs d’appareils consiste à travailler à l’unisson pour fournir les services urbains nécessaires à la création de villes intelligentes.

David Fraser, spécialiste technique chez Intel, décrit ces défis : « Les développeurs d’IdO devront relever de nombreux défis pour créer et déployer des solutions IdO dans des environnements de villes intelligentes. Le principal défi auquel les développeurs IdO sont confrontés est de connecter la myriade de capteurs, caméras, passerelles et autres dispositifs. Ce problème ne pourra être résolu que par des technologies de communication omniprésentes et robustes telles que la 5G.

« Naviguer dans la pléthore de normes et assurer l’interopérabilité entre différents appareils adhérant à différents protocoles constituera un obstacle supplémentaire pour ceux qui développent nos villes intelligentes. Cependant, une fois ces défis relevés, le dernier défi concernera l’administration et les relations avec les différentes autorités pour déployer et accéder aux sites et utiliser le mobilier urbain existant. Avec 32 arrondissements rien qu’à Londres, le déploiement de l’IdO devra probablement être négocié arrondissement par arrondissement afin de garantir le respect des exigences d’autorisation applicables au paysage urbain ».

Mais les utilisateurs des villes intelligentes seront-ils heureux de renoncer à un contrôle encore plus important de leurs données personnelles pour leur donner accès aux nouveaux services connectés qui caractérisent les villes intelligentes ? Dominique Bonte, d’ABI Research, pense que la vie privée sera affectée : « Les villes intelligentes reposeront sur l’utilisation de données collectées auprès des individus. Leur vie privée mais aussi leur désir d’utiliser les nouveaux services que la ville intelligente fournira devront être équilibrés ».

ajoute-t-elle : « Nous pouvons déjà le constater avec la crise actuelle de COVID-19. En Chine, le téléphone de chaque citoyen est suivi. Cela a permis à la Chine de suivre très précisément la propagation du virus. Ce niveau de suivi peut être utilisé par défaut en Chine. Néanmoins, les réglementations et les lois qui protègent la vie privée dans d’autres pays peuvent empêcher la réalisation de certaines des technologies que les villes intelligentes pourraient offrir ».

La ville intelligente est en développement actif. Alors que la 5G se déploie et que l’IdO devient omniprésent, les environnements intelligents deviennent un produit des environnements intelligents que ces technologies offrent. Les voitures volantes et la téléportation ne sont peut-être pas l’avenir de la ville, mais la connectivité à haut débit offrant des services efficaces et sûrs est certainement

Vous pourriez aussi aimer